vendredi 28 avril 2017

DĂ©fi Fermeture Originale #2 Fred

Bonjour,

Vous me reconnaissez ? 😉

J’Ă©tais dĂ©jĂ  ici le mois dernier, Ă  l’invitation de l’Ă©quipe Minimum de Scrap.
On s’est plues, elles m’ont demandĂ© de rester … j’ai acceptĂ© 😀
Alors me revoilà avec un nouveau mini pour répondre au défi de ce mois : une fermeture originale.

Quand j’ai dĂ©couvert le dĂ©fi de ce mois j’ai immĂ©diatement pensĂ© Ă  un mini que j’avais rĂ©alisĂ© il y a dĂ©jĂ  quelques temps et dont le systĂšme de fermeture collait parfaitement au sujet. Je n’avais pas le temps d’en faire un nouveau reprenant le mĂȘme principe alors j’ai dĂ©cidĂ© de vous (re)prĂ©senter celui-ci. Certaines d’entre vous auront peut-ĂȘtre un sentiment de "dĂ©jĂ -vu", elles auront raison puisqu’il a dĂ©jĂ  eu les honneurs des pages d’un magazine, mais il me semble qu’il mĂ©rite que je vous dĂ©taille ici  sa couverture et son systĂšme de fermeture …

La structure de ce mini est assez basique.
Les pages sont constituées de demi feuilles 30x30 (donc 30x15 cm) pliées en deux et assemblées en livret. Chaque double-page est perforée en trois points répartis dans la pliure qui permettent de fixer l'ensemble à la couverture par une ficelle.

Toute son originalité réside dans la couverture et la fermeture.

La couverture est réalisée en papier cristal, ou glassine.
J’aime ce papier tout d’abord pour son aspect translucide, sur lequel on peut jouer pour faire des inclusions entre deux couches de papier. Sa souplesse et sa soliditĂ© ensuite, qui permettent de travailler aisĂ©ment et mĂȘme de le coudre, plus facilement que du calque classique qui est "cassant". En le travaillant Ă  la façon d’un matelassage on obtient quelque chose qui a presque la souplesse du tissu et la couverture peut donc ĂȘtre "enroulĂ©e" autour de l’album sans nĂ©cessairement marquer de plis.

J'ai coupé deux grands rectangles de papier cristal.
Entre ces deux feuilles, j'ai rĂ©parti des "cheveux d’anges" (ceux que l'on utilise pour dĂ©corer les sapins de noĂ«l). On pourrait aussi utiliser des plumes, des fils plus ou moins Ă©pais, …
J'ai fixé provisoirement l'ensemble par quelques points de colle au pourtour puis j'ai passé le tout à la machine à coudre, de maniÚre complÚtement aléatoire, en faisant 5 ou 6 aller-retour dans toute la longueur. J'ai ensuite coupé dans le matériau obtenu un rectangle aux dimensions de ma couverture, soit 16 cm x 41 cm.

Pour renforcer la tranche de mon album Ă  l'emplacement des futurs points d'attache des pages j'ai ajoutĂ©, cotĂ© extĂ©rieur, une bande de tissu de coton blanc, prĂ©alablement teintĂ©e avec des encres en spray. Je l'ai cousue Ă  la couverture sur ses bords et au centre. 
CotĂ© intĂ©rieur, j’ai optĂ© pour une bande papier imprimĂ© et quelques morceaux de masking tape.

Enfin, j’ai ajoutĂ© une couture Ă  quelques millimĂštres du bord, sur les quatre cĂŽtĂ©s de la couverture.

Pour la fermeture, dĂ©coulant tout naturellement du cotĂ© matelassĂ© de la couverture, j’ai pensĂ© faire un systĂšme inspirĂ© des pattes de boutonnages des duffle-coats.

"L’Ă©cheveau" de ficelle qui s’enroule autour de l’album pour le maintenir fermĂ© est constituĂ© de 4 brins de 2m environ de ficelle de chanvre fine, pliĂ©s en deux pour former une boucle. La patte de fixation est constituĂ©e d'une Ă©tiquette dĂ©coupĂ©e dans une chute de cardstock, pliĂ©e en deux et fendue au centre. Elle est posĂ©e Ă  cheval sur le bord de la couverture, centrĂ©e dans la hauteur. Avant de la fixer par une couture, j'ai passĂ© ma boucle de ficelles sous la patte, en la faisant dĂ©passer par la fente de 2 cm environ du cotĂ© extĂ©rieur de la couverture et en faisant "sortir" l'Ă©cheveau de ficelles du cĂŽtĂ© opposĂ© Ă  la boucle.

Il suffit ensuite de rĂ©aliser un nƓud boule chinois (vous trouverez quantitĂ© de tutoriaux sur internet) ou de mettre une grosse perle Ă  l'autre extrĂ©mitĂ© de l'Ă©cheveau de ficelles. Cette boule sera passĂ©e dans la boucle, aprĂšs avoir fait le tour de l'album, pour le ceinturer et le maintenir fermĂ©.

Comme je vous l’ai dit plus haut, l’intĂ©rieur de ce mini est trĂšs simple. Les pages sont habillĂ©es de gesso, d’encres, de couture, d’un peu de making tape et d’Ă©tiquettes. Voici quelques dĂ©tails …




J’espĂšre que cette idĂ©e de fermeture vous a plu et vous inspirera ;)

A bientÎt pour un prochain défi !

Bises

Fred

2 commentaires:

  1. je me souviens avoir vu cette série de portraits ... mais pas le mini que je découvre avec joie! une fermeture bien originale

    RĂ©pondreSupprimer
  2. Jolie patouille et je découvre une nouvelle matiÚre...

    RĂ©pondreSupprimer